Suivi de la réalisation de la véloroute reliant la vallée de la Meuse à la vallée de la Semois et la France

Description du projet

Le vélotourisme se développe très fort en Europe. Nous voulons développer une offre pour cette niche de touristes qui représente un potentiel économique énorme. Voici quelques chiffres pour illustrer cela :

 

 

En France :

·         2 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel estimé pour le vélotourisme, 16.500 emplois.

·         Dépense moyenne de 68 euros par jour par vélotouriste, 89 euros pour les étrangers (contre 1 à 5 euros en moyenne pour les usagers locaux dans le cadre de leurs loisirs).

·         En 2009, le montant des retombées économiques du « Tour de Bourgogne à vélo », réseau d'itinéraires d'environ 700 km, a été évalué à 34,9 millions d'euros.

·         En 2011, 736.000 usagers sur l'itinéraire la Loire à Vélo long de 800 Km (EuroVelo 6) et 269.200 en Pays de Loire, dont 43 % de vélotouristes (31 % d'étrangers). La Loire à Vélo, c'est 15,3 millions d'euros de retombées économiques directes estimées en 2010.

·         Sur le Canal du Midi, en 2011, de 16 millions d'euros à 27 millions d'euros dépensés par les vélotouristes.

Aux Pays-Bas : en 2010 et en 2011, 289 millions d'euros dépensés par les vélotouristes.

En Allemagne : 2 millions d'Allemands passent annuellement 15 jours de vacances à vélo

Un peu plus loin, en 2008, 838 emplois directs et 1400 emplois indirects ont été créés le long de la section la plus fréquentée de la véloroute du Danube, soit sur les 340 km qui séparent Passau de Vienne. 70.000 usagers étaient restés une semaine le long de la route du Danube.

Anciennement, un tram circulait sur notre territoire. La particularité de ces anciennes voies est qu’elles offrent des pentes douces bien adaptée pour les vélotouristes. Notre tracé profite donc un maximum de ces anciennes voies.

Dans un premier temps ce projet ne concernait que le territoire des deux communes. L’ADL a donc commencé à réveiller ce dossier et de fil en aiguille de nouveaux partenaires sont venus se greffer au projet. Le tracé passe maintenant sur six communes (Vresse-sur-Semois, Gedinne, Bièvre, Daverdisse, Wellin et Beauraing) et relie la France en deux points avec deux communautés de communes comme partenaire (la cc Ardennes Rives de Meuse et la cc Meuse et Semoy).

Objectifs en termes de création d’activité économique et de création d’emploi

Création d’activités économique autour de cette véloroute qui permettrait de former « une boucle ardennaise » d’environ 200 km.

Public concerné

Les communes ;

Les entrepreneurs de la région ;

Les acteurs touristiques.

Porteur du projet

L’association de projets Lesse et Semois

Rôle de l’ADL

L’ADL gère la confection du dossier sur son territoire et remet ces données à l’association de projet.

Rôle de chaque partenaire (public, privé, associatif)

L’association de projets coordonne le projet et prépare le dossier en vue de trouver des modes de financement (INTERREG, FEADER, CGT, etc.).

Les communes et communautés de communes collaborent entre-elles et remettent les données demandées en temps et en heure à l’association de projets.

Grandes étapes de réalisation prévues

Elaboration d’un dossier solide en vue de lever des fonds européen

Rendre ce dossier quand les appels à projets sortiront

Rédaction de cahiers de charges pour la réalisation des travaux

Organiser la promotion